Challenge pour le livre Guinness des records

À 75 ans, je deviendrai la personne la plus âgée à tenter de faire le tour du monde en moto en solo, réalisant ainsi un rêve que j’ai nourri pendant des décennies et rendant hommage à l’héritage de mon grand-père, fondateur du Grand Prix de Formule 1 de Monaco en 1929.

D’un coup de maître, il a placé Monaco au cœur de la course automobile internationale, améliorant l’attractivité, la réputation et l’image du pays. Monaco est devenu synonyme de F1.

Le Grand Prix de Monaco est la course de F1 la plus regardée dans le monde. C’est l’événement le plus important de Monaco, apportant des revenus annuels directs et indirects d’environ 100 millions d’euros, sans parler de toute l’exposition. C’est le dernier vestige de la légende de Monte-Carlo.

Tout au long de mon voyage en moto autour du monde, je saisirai chaque opportunité pour promouvoir l’héritage de mon grand-père et la place pérenne de Monaco dans la course automobile. Ce voyage servira également de tournée d’adieu aux États-Unis et à l’Amérique latine, un continent pour lequel j’ai une grande affinité, dans ma capacité officielle d’attaché à l’ambassade de Monaco à Washington et de conseiller en relations étrangères pour l’Amérique latine. Ces années ont été si enrichissantes que cela va beaucoup me manquer.

Les motos
Une passion éternelle

Conduire une moto, c’est s’évader de la réalité et de la vie quotidienne. C’est comme écrire une belle histoire à chaque virage de la route. On ne cesse pas de conduire quand on devient vieux. On devient vieux quand on cesse de conduire.